Observations: OBSERVATION n° 19

La théorie des 5 chaumes

Préambule: Comme tous les passionnés de bambous, vous avez saturé votre jardin avec un maximum d'espèces. Vous n'avez plus de place. Pire, ceux que vous avez planté au début de votre passion prennent de plus en plus de place et tendent à vous submerger. Mais comme votre passion n'a pas de limite, et que vous avez perdu la raison il y a longtemps, vous réfléchissez à trouver de nouvelles places pour rajouter le dernier bambou à la mode, histoire de bluffer votre ami Facebook ou du forum bambous.fr. Y a t-il une solution?

LA SOLUTION: Pour un certain nombre d'espèces de Phyllostachys, les plus envahissants, et également pour certains arundinaria à gros chaumes, il vous est possible de "réduire la voilure" pour profiter de l'espèce tout en limitant son ardeur envahissante. Pour ce faire il suffit de limiter le nombre de chaumes à 5, et donc de ne garder que les 5 plus gros chaumes. Appliqué à toutes les espèces envahissantes, cela vous laissera plus de place pour en installer d'autres. (La solution de poser une barrière anti-rhizome n'est pas prise en compte ici. Elle est souvent impossible à mener dans un jardin à structure complexe, ou déjà bien installé. Elle est de toute façon radicale, mais extrêmement lourde à installer à postériori).

Votre bambou va t-il être défiguré? Non, comme vous le montre l'exemple suivant:

Phyllostachys dulcis. Planté depuis 5 ans dans une terre pauvre, et sans retouche.

Le même avec ses 5 chaumes. 23 chaumes ont été enlevés. Ils sont sur le côté.

Conclusion provisoire: Certe, l'allure est un peu dépouillée, mais on a une espèce dans sa collection, et on est certain qu'elle ne va pas s'emballer.

Reste un point à observer: les futurs turions (de 2015) seront-ils aussi gros? La question peut se poser dans la mesure où le nombre de feuilles étant moins important, ce bambou emmagasinera moins de réserve dans ses rhizomes, et donc il aura probablement moins d'aptitude à se développer (c'était en fait l'idée de départ). D'un autre côté, on s'arrangera pour éliminer au départ les turions faibles, car il s'agira de n'en conserver que 3. Lorsque ces turions seront adultes, on refera une coupe: 3 nouveaux chaumes maximum (s'ils sont de taille correcte) et 2 anciens. La théorie sera alors respectée. De toute façon, il faudra s'adapter au bon vouloir du bambou.

Un autre exemple sera publié bientôt.

rem: Certains indisciplinés ou free-lance voudront peut-être appliquer un dérivé de cette théorie, celle des 7 chaumes par exemple. Seule une dérogation après négociation permettra d'y souscrire.